La Nidification...

Le printemps,

La période des amours chez nos amis à plumes, le temps des parades où les mâles font tout pour impressionner les femelles, pour paraître le plus beau, le plus fort et utilisent tous les artifices pour séduire !

Pour nous, photographes, de grandes observations... Un régal.

Puis vient le temps de la nidification où chaque espèce construit son petit abris pour y placer leurs boules d'or.

J'ai écrit cet article pour une raison simple, respectons ces moments d'intimité et de tranquillité de nos amis.

Pour le moment dans la région, c'est un vrai désastre, les fermiers taillent les arbres le long de la Meuse, les hommes de la navigation retirent les arbres tombés à l'eau sous prétexte qu'ils vont se mettre dans les barrages, cela fait 15 ans que je connais ces endroits et ces fameux arbres ont toujours été là, même après la fameuse crue de 1995 où rien n'a bougé. Fini les perchoirs et les nichoirs pour les oiseaux et fini les zones de refuge pour les poissons mais par contre, bonjour l'érosion des berges. Les îles sont complètement nettoyées, plus un arbre, plus un buisson, fini les refuges. Par contre, elles disparaissent à vue d'oeil... Quelle connerie !

Pour couronner le tout, à la frayère à poissons de Chooz, superbe endroit sauvage, avec roseaux, arbres à l'eau, buissons, tout y est réuni pour que les oiseaux se sentent bien, et voilà qu'on y rase tout, le grand nettoyage. Je peux encore comprendre car c'est au départ une frayère à brochets qui appartient à l'AAPPMA de Givet mais pourquoi ne pas attendre quelques semaines, cela ne changera rien. Par contre, pour la nature, les dégâts sont énormes, divers canards et quelques grèbes huppés et castagneux y couvaient et après leur passage, il ne reste rien, juste un grèbe huppé qui est resté et qui couve ses 3 oeufs, dont 1 vient de disparaître aujourd'hui. J'espère que la couvée arrivera à terme... Courage, courage, plus que quelques jours.

Enfin voilà une situation qui me révolte. En France, les cours d'eaux sont encore sauvages mais je crains qu'un jour, ils ne fassent comme en Belgique, mettre du béton partout... Quelle horreur !

Amis promeneurs, amis pêcheurs, amis photographes, amis amoureux de la nature, respectez cette période, propice à nos amis à plumes et qui nous permettra toujours d'être émerveillés dans le futur.

Je vous joins ici un cliché de ce grèbe huppé qui fait de la résistance et qui est également le dernier nid de ce site, cliché que j'ai réalisé à la volée, 3 clichés en rafale et à plusieurs mètres, puis basta car je ne voulais pas la déranger. Et j'espère d'ici quelques semaines faire quelques clichés de la nouvelle génération de grèbes...

Je pense qu'actuellement, avec le matériel qui est mis à notre disposition, nous pouvons observer les oiseaux sans les déranger et cela nous permet de les voir évoluer sans crainte.

Respectons ces moments...

Commentaires (6)

1. Alain (Nialaa) 16/05/2010

Alors Gilles, qu'en est-il de cette nichée ? Des deux oeufs restants, en est-il sorti au moins un oisillon ou tout est-il perdu ?

Je comprends ton désarroi. L'homme est un con !

Alain.

2. karine (kinouclic) 07/05/2010

elle a l'air triste, et te prend à témoin: et toi? tu ne peux rien faire pour nous?
Dénoncer la situation auprès des organisations de défense de la nature, il doit y en avoir dans la région, non?

3. faby 06/05/2010

Superbe que dire de plus ?
Une qualité d'image parfaite et ce reflet.
merci

Faby

4. Yves (site web) 02/05/2010

Salut Gilles , très bon reportage !!
Et quelle image !!!!!
Amitiés
Yves

5. Pascal ( lookblue ) 01/05/2010

Je viens de lire ton article ...
Le monde politique crie au respet de la nature " mensonges "...Car, il faut des autorisations pour faire se genres de grands nettoyages qui nuisent à la vie animales et qui les signes, les hommes politiques.
Pour le monde agricole, tout le monde doit vivre de son métier mais je pense que le fermier abuse depuis des années
- pulvérisations excècifs.
- destructions des rideaux de haies.
- Élaguages grossiers qui font apparaitrent des plaies aux arbres.
- Charuages des chemins forestiers.
Et j'en passe certainement.

Je suis encore d'accord avec toi sur le respect de la couvée...
Bon, j'arrête !!!
À bientôt,
Pascal

6. Alain (Nialaa) 01/05/2010

Ah non, ce n'est pas possible ! Moi qui ne suis jamais parvenu à photographier correctement quelque grèbe huppé, que ce soit !!!
Là, il y a tout : la qualité de l'image, le nid, le regard et puis, ce reflet ! C'est fabuleux ! Quelle photo !

Alain.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau