Brame 2019

Et bien voilà déjà finie cette période qu'on attend tellement et qui passe si vite...

Ce brame, c'est tout simplement l'un des meilleurs que j'ai vécu, si pas le meilleur ! Chaque année je fais pas mal de rencontres et très peu de clichés mais cette année est vachement différente, j'ai fait énormément de rencontres et j'ai fait énormément de clichés ! Juste la folie complète !! 

Depuis la fin aôut j'étais sous pression car j'avais déjà fait pas mal de rencontres et j'étais vraiment impatient d'être à la fin septembre car pour une fois j'avais pris deux semaines de congé pour me consacrer à ces beaux cervidés. Arrivé à mon premier jour de congé, ça n'avait pas trop mal démarré car j'avais déjà eu l'occasion de photographier un petit combat, donc que demander de plus ?! Tout motivé, me voilà parti pour des journées complètes cervidés. La première semaine, je peux tout simplement la décrire en un mot :  RIEN... Des dizaines de kilomètres de balades, quelques heures d'affût, pas mal d'approches, le tout non fructueux. La grosse galère, c'était le vent ! Semaine très venteuse donc très difficile de faire du cervidé avec une belle proxi. 

Début de deuxième semaine, je dois bien avouer que j'étais complètement dépité et j'envisageais même de passer à autre chose. Arrivé à mercredi, j'étais toujours aussi bredouille et je tente l'affût de la dernière chance. J'arrive sur un super bon spot et là, un cerf bramait non loin dans les genêts, je l'entendais à plus ou moins 50, 60 mètres de moi, sans le voir. J'étais terré au sol, les réglages étaient faits, je n'attendais plus que la rencontre. Puis au bout d'un quart d'heure j'entends du bruit dans tous les sens en face de moi, le voilà sur ma droite, il descend droit sur moi, un magnifique 10 cors. Il déboule à toute vitesse, complètement énervé !! Je ne sais pas à combien j'étais de palpitations mais l'émotion était bien au rendez-vous. Mais à voir sa vitesse je me dis qu'il ne s'arrêtera pas devant moi ! Et là, d'un coup, il s'arrête !! Quasi en face de moi... J'attends un peu pour voir comment il réagit et je fais mes premiers clichés. Il resta devant moi deux à trois minutes avant de reprendre sa route. Ouf, voilà enfin ma période de congé-brame qui démarre enfin !! Content !! Je reste encore quelque temps en espérant qu'il repasse me dire bonjour. Deux heures plus tard je décide de replier et d'aller voir un autre poste mais avant tout je décide de m'appuyer sur un arbre derrière moi pour regarder les photos et là, trop content, il est dans la boîte, les photos sont nettes ! 

Après vérifications, je reprends la route et je relève la tête et qu'est-ce que je vois ? Deux bois qui dépassent des genêts !! Ca y est, il repasse, je rephotographie à la va-vite, la rencontre fut furtive mais il était dans la boîte !! Et là, surprise, ce n'était plus le même mais un magnifique 12 cors !! Quel festival !! Tout ça en si peu de temps... Comme quoi avec de la patience, on finit toujours par être récompensé !

Et bien voilà ma première histoire brame 2019 était écrite... Donc là, de nouveau chaud boulette !! Je continuai ma quête tout le restant de la semaine de congé et les rencontres furent innombrables... Génial !! 

La reprise du boulot fut un peu difficile car j'avais encore la tête en forêt... Une fois ma première journée accomplie, je rentre et j'enfile ma tenue camouflage et c'est reparti ! Et je n'ai quasi pas arrêté jusqu'à ce jour. Je ne vous raconte pas les rencontres encore faites, quelques beaux cerfs dont un magnique 14 qui m'a fait un festival juste incroyable (je vous le présente ci-dessous) !! Monsieur frimait avec 15 à 30 biches qui l'accompagnaient. Des instants mémorables...

C'est bien de parler de ces messieurs mais alors que dire de ces hardes de biches ?! Je me rends compte que j'ai une chance exceptionnelle d'avoir un paquet de biches dans ma région avec quelques grosses hardes. Quand vous avez 40 à 50 biches devant vous, ça vous laisse juste admiratif. Moi en tout cas ces moments-là, je ne les oublierai jamais...J'ai la chance de vivre ça quasi au quotidien. Pas autant, mais des hardes de 15 à 20 biches sont monnaie courante. Sans oublier les daguets qui se faisaient éjecter à chaque fois des hardes par le chef de clan mais qui à la moindre occasion, petits fiteux qu'ils étaient, en profitaient pour courir après une biche à la moindre occasion. L'amour du risque quoi !! 

Et ces innombrables faons qui vont renouveler le cheptel c'est génial !! Quand je vois ces petits bambins, je me dis que d'ici quelques années, certains seront des grands rois ! Enfin je l'espère ...

Enfin voilà, j'ai encore pas mal d'histoires mais je ne veux pas être trop long, ce brame était juste magique !! Vivement l'année prochaine.

J'espère que beaucoup de cervidés passeront cette période de chasse et qu'ils redeviendront fantômes...Brame

Brame

Brame

Brame

Brame

Brame

Brame

Brame

Brame

Brame

Brame

Brame

Brame

Brame

Brame

Brame

Brame

Brame

Brame

Brame

Brame

Brame

Brame

Brame

Brame

 

Commentaires (1)

1. Arnaud Corbier (site web) 07/11/2019

Une superbe galerie, bien content que tu aies passé une belle saison!!!!

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 03/11/2019