Affût été 2010

Bonjour à toutes et tous,

Cet été, j'avais pris la décision de me consacrer uniquement aux oiseaux et de me préparer un affût le long de la Meuse à Chooz, dans un endroit magique sur une presqu'île où ils se réfugient régulièrement. Mais le seul inconvénient, c'est pour s'y rendre. Je dois traverser une prairie, habitat temporaire d'un taureau peu compréhensif, et je dois passer quelques clôtures, parfois assez rapidement suivant l'humeur de ce taureau, puis, au final, 200 m de traversée dans un mètre à un mètre cinquante d'eau avec quelques passages difficiles, le tout avec le matériel au dos ! Une photo, ça se mérite mais cela me garantissait des journées paisibles vu la difficulté d'accès.

Après quelques observations et repérages, je trouve l'endroit stratégique pour positionner mon affût, un endroit propre et discret et positionné d'une façon telle que la lumière m'y est favorable pour le matin. Car le but est d'avoir quelques clichés dans la brume matinale avec quelques rayons de soleil la traversant, et le résultat était très bon car j'avais une lumière magnifique jusque 11.30 h, bien sûr quand le soleil voulait bien se montrer. Cet été, ce fut un peu catastrophique... J'ai commencé ma campagne d'affût au ras du sol mais j'ai dû abandonner assez vite l'idée car il suffisait que le niveau de l'eau monte de 5 cm et mon affût était sous les eaux. Une fois, je me suis même retrouvé avec 15cm d'eau dans la tente et moi couché ! Pas terrible comme condition... Alors après quelques mauvaises expériences, je suis passé à l'affût assis... Plus confortable ! Après quelques jours et heures d'obervations et des dizaines de clichés accumulés, mon attention fut attirée par plusieurs passages de martins-pêcheurs, cet oiseau qui me fait rêver depuis tant de temps, cet oiseau mythique pour les photographes animaliers. L'idée m'est venue de placer une branche devant mon affût et le résultat fut très bon, des dizaines et des dizaines d'arrêts sur ma branche et plus de 8.000 clichés de martins-pêcheurs... Que demander de plus ?! J'ai passé un été exceptionnel avec de terribles rencontres, comme le héron cendré qui venait me rendre visite régulièrement, bien sûr le martin-pêcheur, une aigrette garzette qui est venue m'accompagner pendant une semaine, les limicoles toujours au rendez-vous et pour terminer avec le balbuzard pêcheur qui m'a offert quelques grands spectacles.

L'année prochaine, je remets ça sans hésiter...

Sur cette période, j'ai pu croiser : quelques corneilles et corbeaux, des grands cormorans, des hérons cendrés, une aigrette garzette, des chevaliers sylvains, aboyeurs et guignettes, des bergeronnettes des ruisseaux, grises et des printanières, un rouge-queue noir, des bernaches du Canada (dont les populations ont totalement explosé), des cygnes tuberculés, quatre juvéniles de martins-pêcheurs, des canards colverts, une grande aigrette, et pour terminer un balbuzard pêcheur.

 Ci-dessus, mon spot, ma tente vient de Décathlon, elle est du type "2sec", ce qui me permet de m'installer très très vite, camouflée par un filet de camouflage de type armée et sur l'avant j'y rajoute un filet à fine maille pour plus de discrétion. Mon support juste devant mon affût sur lequel j'y ai positionné une branche pour un petit arrêt du martin-pêcheur, je la situe au même niveau que mon objectif et à une distance de 3m-3m50 pour avoir le martin-pêcheur en portrait rapproché avec mon 300mm accompagné du tc 1.4. Cette branche se situe dans un endroit stratégique car elle croisait sa route et il fallait toujours regarder pour un arrêt éventuel que l'eau en-dessous de cette branche y soit claire, peu profonde et que les alevins y soient présents en grande quantité pour un festion éventuel et pour moi, bien sûr, pour quelques clichés.  Elle ne me gêne absolument pas pour l'arrivée hypothétique d'un héron ou l'autre car je peux bouger mon objectif à gauche ou à droite sans être gêné.

J'en suis à plus de 40 affûts sur l'été à une moyenne de 5h par jour et j'y ai vécu de grandes poussées d'adrénaline ! 

N'hésitez pas à visiter mes différentes galeries où j'y poste le résultat final de cette aventure estivale...

 Une dernière chose, le cliché que je vous présente ci-dessous représente la vue à la droite de ma tente, l'eau y est peu profonde, la moyenne est de 5 à 50cm de profondeur et où j'ai pu y réaliser quelques clichés de hérons cendrés en pleine partie de pêche.

Une petite anecdote :

Pour terminer ce petit article sur cet affût, je ne peux m'empêcher de vous raconter cette petite histoire qui m'est arrivé un de ces jours d'été. J'étais arrivé tôt le matin, installé correctement, camouflé le mieux possible et vers 10.30 h je vois arriver sur ma droite une barque avec un jeune couple et 2 enfants, dont le plus vieux avait peut-être 2 ans et demi, heureusement car vous allez comprendre pourquoi. Je les vois arriver sur moi et dans le fond de moi-même je râlais déjà car j'avais un magnifique héron qui se toilettait et je me disais déjà que ma journée allait être finie car ils allaient le faire partir. Comme de fait, ça n'a pas loupé, le héron partit et alors, j'ai assisté à un grand spectacle. Notre couple, un peu libertin à mon avis, était en train de pratiquer, comme dirait Bill Clinton, l'amour "oral" !! Je suppose que vous voyez tous de quoi je veux parler et ils se sont approchés à 5m de moi, pour au final, s'arrêter et je ne vous dit pas leur tête au moment où je suis sorti de mon affût. Moi, je dois dire que j'étais mort écroulé et je dois bien dire qu'heureusement que je ne fais pas de photo porno, sans quoi j'aurais eu le Hot d'Or ! Mais je dois dire que les participants, eux, ne rigolaient pas du tout !! L'homme se demandait ce qu'il lui arrivait et me demandait si je pêchais, je crois qu'il était un peu perdu, et la femme descendit ses 2 enfants, elle ne les avait quand même pas oublié, et elle passait devant moi rouge écarlate, en rasant le sol pour aller se mettre un peu plus loin en m'ignorant royalement ! En conclusion, je ne râlais plus mais j'étais mort de rire. Mais je me suis quand même dit qu'on vivait dans un monde avec des gens un peu spéciaux, surtout qu'il y avait leurs 2 enfants... Bizarre, bizarre mais bon, je ne peux m'empêcher de l'expliquer !
A+
Gilles

Commentaires (15)

1. Romain (site web) 03/05/2012

superbe été ! Et une anecdote bien drôle .

2. Romain (site web) 03/05/2012

superbe été ! Et une anecdote bien marante .

3. Alain (Nialaa) 17/08/2011

Que d'enseignements à retenir de la lecture de cet article ! Merci Gilles.

Alain.

4. Lecomte Jean Paul 06/05/2011

Ton anecdote m'a bien fait bidonner! Comme quoi l'affût est de grande qualité!

Jean Paul

5. Marc Solari (site web) 13/10/2010

Bonsoir Gilles
Merci pour ton récit technique et humoristique.
Perso depuis un certains temps je me contente d'affuts en matériaux de récupération et feuillages et autres trouvés sur place pour la bonne et simple raison que les beaux affuts cela se vole quand on les laisse sur place pour que les oiseaux ou autres s'habituent à leur présence .(On m'en a volé 2 ).Mes affuts "nature" n'ont jamais été touchés (aucun intérêt).
Une autre anecdote amusante justement avec un affut de récupération .J'étais couché sur une vasière sous une vieille bâche rapiécée et une dame qui passait non loin en vtt c'est arrêtée pour voir ce qu'il pouvait bien y avoir sous la bâche.Le hurlement qu'elle a poussée quand elle m'a vu la dessous a fait fuir tous les oiseaux à 1 km à la ronde !!!(elle avait cru trouver un cadavre)
Comme quoi la curiosité est toujours punie .
Cordialement
Marc

6. Pierre 05/10/2010

Une belle réalisation dont l'efficacité n'est plus à démontrer !
L'annecdote ...
Y a quand même des gens qui n'ont pas tous les boulons serrés !

7. Yves (site web) 01/10/2010

Salut Gilles
Très bon reportage ... Il est rare que les photographes donnent leurs petits secrets !! Alors merci ...
Pour ce qui est de l'anecdote ... J'en ai des tonnes à raconter de ce genre !!
Je crois que la pire de ces rencontres avec les libertins , à été un soir en bord de mer où je photographiai le Traquet motteux sur les rochers ... Il y a un plateau rocheux et en dessous une petite grotte à marée basse . Pour ce rendre là , il faut faire un détour et moi j'ai pris l'habitude de sauter 2 mètres plus bas pour gagner du temps ( tant que je peux le faire !! ). Ce que je ne savais pas ce soir là , était que deux jeunes amoureux faisaient la chose à l'entrée de cette grotte ... Et me voilà qui saute de 2 mètres de haut atterrissant avec fracas à 1 mètre de l'accouplement ( 85 kilos quand ça tombe !!! ) ... Tu vois le topo !!!! Ho ho ho ....j'ai fait comme si je n'avais rien vu , ni même entendu le cris de surprise et de frayeur de la jeune fille et j'ai escaladé le rocher d'en face pour disparaître en vitesse dans le soleil couchant !! Mais , j'ai toujours en tête l'image du garçon assis , les fesses sur le rocher , tentant de cacher son sexe ... Bon dieu , je me mets à ça place .... Essai un peu m'a dit ma femme !!!

Amitiés
Yves

8. Christophe Crimmers ( Alias Baussant21 ) 28/09/2010

Salut Gilles,
Magnifique reportage. On sent le passionné ! Il est bon de comprendre et de savoir que des photos telles que tu peux en réaliser sont le fruit de très nombreuses heures d' attente. On a rien sans rien.
J'imagine qu'il te tarde déjà de revivre pareille expérience !
Amicalement
Christophe

9. Rüdiger 27/09/2010

Salut Gilles,

felicitations sur ton reportage martins,une qualité exeptionel et des attitudes hors du commun.
Vivement l´annee prochaine,avec autres cliches avec la fleche bleue.
Et la anecdote,....extra.

10. Michel AUDINOT (site web) 27/09/2010

Salut Gilles,

Combien de nuits as-tu passé la dedans? Seul?
Car si on a une vie de famille à gérer ça doit pas être simple...mdr aussi de ton histoire.

11. Pascal (site web) 26/09/2010

Bonjour Gilles,
Je viens de me régaler en lisant ton résumé sur ton été en affûts ...L'endroit est superbement tranquille juste toi et la nature pour profiter au maximum des recontres de ses superbes oiseaux.
J'ai bien aimer tes différents clichés de ton affût et évidemment les commentaires.Je crois que tu as vécu des moments idylliques.
Il me reste à trouver se genre d'endroit dans ma région pour y vivre de pareils moments de pure bonheur...Deux cours d'eau ne sont pas trop loin de chez moi je dois juste trouver l'emplacement.
L'affût de Dominique en photos m'a sembler parfait !!!

Concernant ton anecdote, MDR...
À très bientôt,
Pascal

12. Dominique MIGLIANI (site web) 26/09/2010

Pour moi ,je vois souvent des joggeuses faire leurs petites "commissions" se croyant seules et moi ,dans mon affût j'ai droit au spectacle ,je vois la lune en plein jour,çà change des martins !!!!!

13. castella chantal (site web) 26/09/2010

en plus des magnifiques photos que tu nous as présentées sur le forum IN et sur tes galeries, voici un petit reportage bien illustré pour nous faire partager tes prises de vue!
merci pour toutes ces indications très utiles, manque plus que le modèle!
amicalement
chantal

14. Jonathan P (site web) 26/09/2010

Bravo mais vu la photo de ton affût et ton perchoire il me semble qu'il y a plus de 3m50 ??? bravo a toi et quel chance d'avoir de belle photo du martin

a bientot

15. Dominique MIGLIANI (site web) 26/09/2010

Le coin est à la hauteur de tes photos ,exceptionnel !!! j'ai aussi utilisé ce modèle de tente décathlon avec des filets comme tu le fais mais le problème c'est qu'avec le temps les arceaux ne soutiennent plus le poids des filets et elle s'écroule sur ma tête ,que du bonheur (bon , 25 euros çà vaut quand même le coup).....maintenant j'utilise un grand parapluie (décathlon)que je fixe sur un piquet de parasol et je met mes filets dessus et c'est franchement génial ,léger et vite monté et démonté et surtout l'été c'est aéré...enfin l'essentiel c'est de réussir ses sorties ,ce matin je n'ai rien fait (quelques hérons qui ne bougeaient pas du tout)et j'ai pris des tonnes de vent dans la figure...

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau