Le 02 Septembre 2012

Ce dimanche 02 septembre restera gravé pour moi comme un moment exceptionnel. Pourtant, en démarrant le matin, les conditions n'étaient pas terribles... Il y avait un brouillard de fou, vraiment c'était un mur ! En plus, en ce jour, j'avais un mal de dos pas possible et des courbatures à tire la rigot ! Malgré tout cela, j'y vais quand même car la passion est plus forte.

Après 5 minutes de voiture et ma traversée de ce fameux champ de maïs plein de rosée bien sûr (qu'est-ce que je déteste ça, entre les toiles d'araignées et les gouttes d'eau qui tombent dans le cou, pas terrible mais ça réveille, lol), entre parenthèses, les sangliers s'en sont encore donnés à coeur joie malgré le fil électrique qui entoure ce champ, enfin soit... Arrivé sur mon spot, ce mur de brouillard était très impressionnant, on y voyait rien ! C'est pas grave, je sais, qu'en général, vers 8h00, il n'y a quasi plus rien.

Bien installé, commença l'attente et elle fut de très brève durée car au bout d'un quart d'heure, il y avait déjà un jeune martin-pêcheur à 4 mètres, sur ma branche et vraiment content de le voir car celui-là, je ne l'avais pas encore vu ! Et ce fut génial, pas de clichés, vu les conditions, mais une observation d'une heure. Toilettages, séances de pêche étaient de la partie.

Entre-temps, deux hérons étaient arrivés sur place et une triclée de divers chevaliers. Cela s'annonce de bonne augure et j'espère qu'ils seront toujours là lorsque ce satané brouillard disparaîtra. Je continue à patienter et là, une fois arrivés les premiers rayons du soleil, une magnifique ambiance, c'était le vide complet, plus un oiseau à l'horizon... Bon, bon, que se passe-t-il ? J'attends encore comme ça pendant trois quarts d'heure et là, je revis mon ami le martin-pêcheur, toujours sur cette même branche, génial, super rayons de soleil, super conditions pour réaliser de bons clichés.

Et là, ce petit festival dura pendant plus d'une heure et demie encore car entre-temps, j'ai eu une femelle que j'avais aperçu la semaine passée, qui est venue semer le trouble sur le secteur. Je ne vous dis pas le festival qu'ils m'ont fait !! Je les avais tous les deux dans le viseur et je dois dire que ça restera un grand moment. Je ne vous parle pas du moment où il est venu se poser sur mon objectif, un truc de fou !! J'avais la tête juste au-dessus de mon APN et lui posé sur mon objectif, il y avait juste mon filet de camouflage entre lui et moi. J'étais vraiment tombé sur le petit curieux de service car il se demandait vraiment ce qu'il pouvait il y avoir derrière ce fameux filet ??!!

C'est pour des moments comme cela que j'adore la photo animalière. Entre-temps, j'ai quelques chevaliers guignettes qui se sont enfin décidés à approcher mon affût et arrivés à quelques mètres, c'était l'occasion de leur tirer le portrait. Je ne vous dis pas, à un moment, entre les chevaliers et les diverses bergeronnettes, il y avait un peu de peuple sur le poste !! Par contre, les hérons, je ne les ai plus vus et j'ai terminé cette petite matinée d'affût de plus ou moins 4 heures par une bergeronnette printanière qui elle aussi est venue se poser sur mon objectif !! Que demander de mieux ??

Au final, une journée où je n'étais pas sûr de faire long feu le long de Meuse et je me retrouve avec une belle série de clichés. Trop content !! Sans oublier aussi le moment où ce jeune martin-pêcheur était sur la toile de ma tente en train d'observer les poissons qui passaient aux abords... Je crois que cette matinée restera un de mes plus beaux affûts et souvenirs... Pour mon dos aussi, car je ne vous dis pas dans quel état je suis sorti de ma tente d'affût, grosse grosse galère mais pressé d'arriver devant l'ordinateur quand même !!

Commentaires (4)

1. jeanclaude 04/10/2012

Bonsoir Gilles,

Je viens de lire ton expédition du début septembre avec beaucoup de plaisir.
La qualité de tes photos est superbe et même magique.
Bravo encore pour ces moments de partage.
Amitiés.

2. Pascal 17/09/2012

Salut Gilles,
J'adore tes épopées pendant et avant tes affûts... Alors là ton objectif devenu un perchoir ,fameux. Les clichés comme d'habitudes parfait.
À bientôt pour d'autres réçits.

3. Arm'ailes (site web) 03/09/2012

Ta témérité a été récompensée, comme quoi il ne faut jamais désespérer.
Merci pour le partage de ces images de toute beauté et le récit passionnant.
Que de souvenirs!
En espérant que ton dos aille mieux.
Bien à toi.

4. Nico (site web) 03/09/2012

Tu es un véritable photographe d'exception, ces clichés sont absolument fabuleux je suis scotché en tous points ! Le martin pique les yeux c'est incroyable ! BRAVOOOOOOOOO

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 03/09/2012