1ère parution

Bonjour à toutes et tous,

La première parution, c'est toujours un grand moment ! Un de mes clichés fait la première page du magazine "Clin d'Oeil Nature". Ce magazine qui parle de la faune et de la flore de l'Entre-Sambre et Meuse, de ma région quoi !

L'histoire commença lors d'une balade au lac de Virelles, ce magnifique plan d'eau de ma région où la population d'oiseaux est énorme, ce qui en fait un endroit magique pour les ornithologues et les photographes animaliers. Ce week-end-là était un week-end spécial, consacré aux oiseaux, il y avait plusieurs animations, des stands avec du matériel photographique et des stands "nature".

Durant ma balade dans un de ces stands, j'ai croisé et j'ai fait connaissance de Monsieur Horney, rédacteur en chef de ce magazine. Après quelques minutes de discussion sur nos passions communes, la photo et la nature, il m'a proposé de lui montrer mon travail et m'a également proposé que je lui écrive quelques articles sur mes rencontres animalières et sur les sites que j'explore. Ce que je fis de suite ! A peine rentré, je pris ma plume et j'écrivis mon premier article sur mes observations de l'été sur le martin-pêcheur (oui je sais, encore le martin-pêcheur mais c'est mon oiseau fétiche !). Je rédige un petit résumé de mes 3 mois d'affût et je lui donne mes meilleurs clichés. Après quelques petites modifications, mon article fut retenu pour le magazine de ce début d'année et avec le petit plus de la première page... Génial !!

Dans le futur, j'espère de nouvelles collaborations pour partager ces magnifiques moments "nature" !

Merci Monsieur Horney...

Voici l'article paru :

Ce martin, quel pêcheur !

L'alcedo atthis, alias le martin-pêcheur d'Europe, malgré ses couleurs vives est un oiseau assez difficile à apercevoir du premier coup d'oeil. Ce bleu constitue en effet un excellent camouflage lorsqu'il file au ras de l'eau. Le moyen le plus efficace afin de repérer sa présence est de tendre l'oreille car il pousse des cris distinctifs, des sifflements aigus qui ne ressemblent à aucun autre.

Profilé pour fendre l'air !

Il faut savoir que le martin-pêcheur peut atteindre la vitesse de 40 à 45km/heure. Un oiseau profilé pour fendre l'air ! Une fois au repos, il peut passer des heures à lisser son plumage, à veiller à ce que tout soit parfait, le tout avec des mouvements du bec assez rapides et d'une grande précision. Ses séances de repos et de toilettage sont quelquefois interrompues par la réjection d'une pelote grisâtre contenant des arêtes de poissons et des carapaces d'insectes, surplus non comestibles d'un festin passé.

Un guetteur patient.

Tiens, en parlant du festin, quand on a la chance de pouvoir l'observer, le repas et surtout les parties de pêche sont toujours de grands moments. Posé sur une branche au-dessus de l'eau, il choisit de préférence un endroit calme où l'eau est peu profonde et bien claire, pour pouvoir repérer ses proies et là, bien positionné sur sa branche, il attend, il regarde, il inspecte, prêt pour un éventuel décollage. Survient alors le moment crucial où le poisson est repéré, est-ce un vairon, un chabot, une vandoise, une loche, un goujon ? Tous ces poissons sont susceptibles de lui offrir un bon repas digne de ce nom. Même ceux qui atteignent une longueur de 10cm.

Un plongeur et un pêcheur redoutable.

Une fois toutes les conditions réunies, le martin-pêcheur s'envole, puis en piqué presque vertical les ailes allongées vers l'arrière, il fonce directement sur sa victime, il plonge, saisit le poisson dans son bec puissant, puis bat des ailes pour remonter à la surface et enfin regagne son perchoir pour un repas bien mérité. Mais avant de le déguster, il faut tout d'abord l'assommer, voire le tuer en le frappant violemment sur la branche sur laquelle il est perché. Le poisson sera finalement englouti la tête la première, dans le bon sens des écailles pour éviter de s'arracher le gosier.

Doté d'un appétit féroce !

Il peut ainsi répéter cette opération plusieurs fois par jour et manger des dizaines de petits poissons. Si son secteur de pêche ne lui permet pas de se poser sur une branche pour quelques minutes d'observation, il n'est pas rare de le voir en vol stationnaire pour le repérage de sa future proie. Il ne dédaigne d'ailleurs pas d'ajouter à son ordinaire, des crustacés et des petits batraciens. Enfin, après toutes ces activités, il se repose quelque temps, observe son environnement, prêt pour repartir vers de multiples aventures ailées.

Il a besoin de calme aussi.

Les effectifs des martins-pêcheurs sont dans notre région assez fournis. Il n'est pas rare d'entendre leurs cris perçants le long de nos fleuves et de nos rivières. Il faut savoir que la saison de ponte s'étend d'avril à juillet. Au cours de cette longue période, un couple peut donner à terme jusqu'à 3 couvées de 4 à 5 oeufs. C'est pourquoi pendant cette période, il serait indispensable de préserver la quiétude des berges de nos rivières, leur permettant ainsi d'y construire en toute sérénité leurs nids. Et pour nous aussi, l'occasion de savourer ces instants privilégiés, en observant cet oiseau multicolore pour qu'il continue encore et encore de remplir notre environnement de vie et de couleurs ! Pour un naturaliste ou pour un photographe animalier, croiser un martin-pêcheur et partager quelques instants de sa vie, reste gravé dans la mémoire pour longtemps...

Commentaires (17)

1. stephane 30/09/2011

Bonsoir Gilles,
Felicitation,un article bien mérité quand je vois ces superbes photos du Martin-pêcheur.j'habite un endroit
ou on peut le voir a partir du mois de septembre voilà trois sortis que j'ai fais pour le photographier mais pour le moment je n'ai pas eu cette chance a part le voir passer tel une étoile filante. Alors continue de me faire rêver.Merci encore
Amicalement Stéphane

2. stephane 30/09/2011

Bonsoir Gilles,
Felicitation,un article bien mérité quand je vois ces superbes photos du Martin-pêcheur.j'habite un endroit
ou on peut le voir a partir du mois de septembre voilà trois sortis que j'ai fais pour le photographier mais pour le moment je n'ai pas eu cette chance a part le voir passer tel une étoile filante. Alors continue de me faire rêver.Merci encore
Amicalement Stéphane

3. stephane 30/09/2011

Bonsoir Gilles,
Felicitation,un article bien mérité quand je vois ces superbes photos du Martin-pêcheur.j'habite un endroit
ou on peut le voir a partir du mois de septembre voilà trois sortis que j'ai fais pour le photographier mais pour le moment je n'ai pas eu cette chance a part le voir passer tel une étoile filante. Alors continue de me faire rêver.Merci encore
Amicalement Stéphane

4. Mélina Cousineau 12/04/2011

bonjour,
je m' appelle mélina cousineau et je m' intéresse beaucoup à la photographie d'animaux et de paysage .
pour l' instant j' ai peut de photos de paysages car je m' intéresse plus aux animaux . J' essaie de trouver le plus de station de magazine ou de sites ou je pourrais publier mes photos sans me les faires voler c' est pourquoi je voudrais savoir si vous connaissez ou vous fesez des magazines animaliers pour que je puisse envoyer mes photos ( jessaie de me faire des économies aussi pour des choses qui me serais utiles alors si ils pourraient ou vous pourriez me donner un petit ... PETITT TRÈS PETTIT ... montant d' argent pour mes photo ).

Silvouplait c' est mon plus grand rêve et je ne voudrais pas le perdre alors aidez-moi le plus possible ...

merci encore .

Mélina Cousineau

5. Bessonnier 14/02/2011

Bonsoir Gilles,

Sincères félicitations, ton talent est récompensé, et bel article sur notre ami "flèche bleue".
johnny

6. Corine 14/02/2011

Félicitation pour cette reconnaissance du métier!
Bravo. Belle passion et de plus réalisée avec talent.
Corine

7. Marc Solari (site web) 13/02/2011

Bonjour Gilles
Bravo pour cet article qui n'est surement que me premier d'une longue série .
Bonne continuation
Marc

8. Karine 10/02/2011

Magnifique consécration que tu mérites largement.
Je passe bientôt en Belgique, et j'essayerai de me procurer cette revue.

9. jeanclaude 02/02/2011

Bonjour Gilles,

Cette première page de Clin d'oeil nature récompense ton talent à l'état pur.
Tes nombreuses photographies du monde ailé sont un régal pour tous les amoureux de la nature avides de belles images.
Le 'matos' n'est rien sans le talent du photographe et chaque nouvelle série de photos apporte le petit plus qu'on ne trouve pas forçément dans les revues spécialisées.
Bravo à toi et continue à nous faire aimer cette nature au travers de tes superbes photographies.
A bientôt.

10. Alain (Nialaa) 29/01/2011

Salut Gilles,

C'est en vain que j'ai cherché sur Internet. Je présume que cette publication est trop locale pour être diffusée en France. Dommage, j'aurais bien aimé en posséder un exemplaire afin de le montrer à mes amis, amateurs de photos animalières. Quelle motivation, pour nous tous !
Oui, vraiment, je suis super heureux pour toi !

Alain.

11. Yves (site web) 25/01/2011

Salut Gilles ,
Pas trop le temps de passer sur le site des copains en ce moment , préparation du potager pour les premiers semis oblige !!
ça doit te faire bizarre de voir TA photo de martin pêcheur en première page de ce magazine ... Tu peux être fier de ton travail . Je suis vraiment heureux pour toi !!! La patience est toujours récompensée surtout lorsqu'elle est accompagnée par le talent . Et ça , depuis le premier cliché que tu as mis en ligne , je sais que tu l'as . Tu l'as car , tu es amoureux ... Un vrai amoureux de la nature . Surtout , reste sur cette voie ... Garde ce style , cette lumière dans les photos signée Gilles Varé .
Encore bravo pour ce plaisir que tu nous fais partager à chaque cliché .
Amitiés
Yves

12. loic (site web) 19/01/2011

Un très grand moment en effet! l'article est pas mal du tout.
Félicitation et chapeau bas

Amitié Loic

13. Alain (Nialaa) 17/01/2011

Alors là, je ne sais pas quoi te dire, tant je suis heureux que la qualité de ton travail soit enfin reconnue. Une couverture et un article, ce n'est peut-être pas encore la consécration mais, c'est quand même énorme et génial !
Voilà de quoi te motiver et t'inciter à poursuivre dans ce sens. Oui Gilles, c'est une belle récompense, plus que méritée !

Alain.


14. Philippe 16/01/2011

Bonjour Gilles,
Tous mes compliments.De toutes façons tu la mérites cette 1ère page et je suis certain qu'elle ne sera pas la dernière.BRAVO!!c'est une consécration...A+Ph.

15. Pascal (site web) 15/01/2011

Salut Gilles,
Et bien la voilà ta récompense à tes heures d'affûts. Très belle couverture prête pour un encadrement .
Bonne continuation pour se bon début d'année.
À bientôt,
Pascal

16. Philippe 15/01/2011

Bonsoir Gilles,
Félicitations,tu mérites cette première page et je pense qu'elle ne sera pas la dernière.J'imagine ce que tu dois ressentir.C'est une consécration,compliments.A+Ph.

17. dominique MIGLIANI (site web) 15/01/2011

Un vrai bonheur de voir un copain reconnu pour son travail.gilles you are the champion ,my friend !!!! (fréddy mercury)

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau