sanglier

De belles ambiances...

Cela fait maintenant 2 jours que les ambiances matinales sont vraiment exceptionnelles. Le brouillard se mêle aux premiers rayons du soleil et cela vous donne une autre vision du territoire photographique ! C'est vraiment génial de vivre ces moments de calme, surtout que ces deux derniers jours-ci, j'ai fait pas mal de rencontres... Rien que ce matin, mon objectif a croisé une laie avec 6 marcassins, 9 chevreuils, 2 chevrillards, quelques buses et les crécerelles sont toujours sur place également, toujours à l'affût du moindre mouvement suspect dans les différents champs. Que demander de plus ?!

Trop calme !

Je crois que je commence déjà à regretter les beaux jours. Depuis qu'il fait bon, mes rencontres sont moins fréquentes avec la belle faune de mes campagnes... Non, je rigole ! C'est vrai que le soleil fait vraiment du bien mais les sangliers et les chevreuils ne se laissent plus prendre en photo ! Enfin, c'est pas grave, j'aurai bien l'occasion de me rattraper. Pour le reste, ça a été un peu calme aussi cette semaine, juste quelques macros pour dire de profiter du soleil. Je vous souhaite à toutes et tous un bon week-end et profitez bien de ces belles journées ensoleillées.

Chasse annuelle !

Cela fait maintenant quelques temps que je suis quelques groupes de sangliers et à mon grand étonnement cela faisait quelques jours maintenant que je ne les voyais presque plus et le peu de fois que j'avais la chance de les apercevoir, les groupes avaient fondu... Et je fis vite le rapprochement ! Cela fait également quelques jours que j'aperçois une voiture garée dans le contre-bas de la route principale. Et ma déduction était la suivante: encore un chasseur qui vient se faire plaisir à tirer quelques sangliers... Il y a 3 jours d'ici, ma déduction s'est transformée en certitude ! Je suis tombé sur ce chasseur avec le garde du coin, qui était tout simplement en train de tirer sur les sangliers. Je m'arrête et je les observe un peu, bien sûr, ils m'avaient déjà repéré et le garde de suite est venu me trouver en me demandant de partir pour ne pas attirer l'attention. Pourquoi pas ? Il oublie juste une chose c'est que les sangliers n'évoluent pas sur les terres dont il est le gardien et j'ai tout à fait le droit de m'y trouver vu que j'ai l'autorisation du propriétaire de pouvoir y circuler en toute liberté... Enfin, soit, après quelques mots, je lui ai quand même signalé que c'était dommage de tirer sur les laies et rien que le fait de lui dire ça, il avait déjà 22 de tension et vu son grand âge, il ne fallait pas en rajouter une couche pour ne pas qu'il nous fasse un infar juste devant moi ! lol !! Enfin, soit, ce garde dont j'ai fait connaissance quelques jours avant et qui était très sympa d'ailleurs était un peu moins sympa ce jour-là et je me dis qu'au final, c'est toujours la même chose... Les sangliers appartiennent aux chasseurs !

Enfin, le but de cette petite histoire n'est pas encore de créer une polémique ou autre, c'est juste pour dire que dès qu'on a la chance de pouvoir observer quelques sangliers, on ne peut s'empêcher de les tirer. Chez nous, dans notre région le sanglier est maintenant tiré toute l'année. Est-ce que c'est fait légalement ou pas, je n'en sais rien, je ne cherche même pas à le savoir car pour moi, c'est du braconnage pur et simple même si c'est fait dans la légalité, on ne respecte vraiment plus rien, tout ce qu'on peut tirer, on tire dessus. Il y a des périodes de chasse que je respecte, comme je l'ai déjà dit, chacun a le droit de vivre sa passion mais tirer le sanglier toute l'année, moi ça me dégoûte tout simplement...

Pour avoir déjà suivi quelques dossiers où notre cher ministre wallon de l'agriculture a pris des décisions complètement stupides, je l'invite à quitter une fois son petit bureau luxueux et à venir un peu sur le terrain. Je rigole toujours quand je vois ses interventions télévisées et quand je vois les commentaires que sa secrétaire peut faire, ce n'est guère mieux... Ce que je vous propose, à vous cher ministre, c'est d'arrêter d'aller dans le sens des chasseurs et de prendre des décisions plus correctes pour la nature et non vous fier à des rapports aux chiffres erronnés.

A vent tournant

Aujourd'hui à 6h30 les premiers rayons du soleil arrivaient et j'étais déjà au poste ! Mais, je me doutais un peu que la journée allait être difficile car il y avait un vent de fou ! Donc, pour l'approche d'un mammifère, la difficulté était encore un peu plus grande car on essuyait des rafales un peu dans tous les sens... Je fis de belles rencontres sur ma matinée, comme deux chèvres, un brocard, six sangliers et deux lièvres. Pour les lièvres, l'approche fut réussie mais pour le reste, ce fut une véritable galère. Les chevreuils je pouvais oublier, je bougeais à peine que j'étais déjà repéré et pour les sangliers, après 30 minutes d'approche à zigzaguer un peu partout dans la pâture, j'arrive quand même à les approcher à plus ou moins 10 mètres et là, ils étaient juste devant moi ! Seul hic, j'avais une putain d'herbe qui me gâchait la vue et j'ai voulu me dégager vers la droite et ce fut le petit pas de trop !! Je fus repéré et ils reprirent leur chemin. Et voilà comment on met 30 minutes d'approche en l'air en quelques secondes. Enfin, c'est pas grave, le plaisir était là mais pour les clichés, cette journée fut à oublier... Ce sera pour une prochaine fois...

Belle bête !

En live...

Belle ambiance...

Aujourd'hui, à 7h du matin, j'avais déjà plus d'une cinquantaine de clichés en boîte ! L'ambiance était vraiment magnifique et le soleil était déjà de sortie. A certains endroits, le brouillard était encore présent... Pour le photographe animalier, ce sont des ambiances de rêve.

Surtout qu'aujourd'hui la nature était à l'appel ! Les faisans, les chevreuils, les rapaces, les lièvres, tout ce beau monde était présent pour de belles photos. Puis, au bout d'1h30 de magie, je prends la direction de mon spot habituel à sangliers, mes premières observations étaient négatives, pas de sangliers à l'horizon. Vraiment dommage car l'ambiance est exceptionnelle mais une petite chèvre me rendit quand même visite. Juste le temps de lui tirer deux ou trois fois le portrait et elle continua son chemin.

Je décide de revenir à l'auto pour trier un peu les photos déjà présentes sur mon appareil et j'attends une petite demie heure en espérant que mes bêtes noires soient au rendez-vous ! Et en effet, j'ai bien fait d'attendre car mes 7 petits compagnons que je suis maintenant depuis 3-4 jours viennent d'arriver ! Et c'est parti, me voilà caché aux abords d'une forêt pour les photographier en prairie. La lumière était vraiment tip top, le seul inconvénient, c'est que cette zone est une zone marécageuse et au final, je me suis encore retrouvé à ramper dans 5 à 10 cm d'eau bien boueuse mais cela valait vraiment le coup de se sacrifier !! Une fois que mes amis ont repris leur route, je repris également la mienne et sur le chemin du retour je vis également un autre groupe de sangliers que j'aurais pu approcher mais je dois bien dire que dans l'état dans lequel je me trouvais, j'ai abandonné pour aller me changer rapidement ! Car en plus d'être humide, l'odeur était légèrement insupportable pour les narines, lol !!

Mais, bon, cela fait partie aussi de la photographie animalière...

Sanglier !

Cette semaine, j'ai consacré énormément de temps à la photographie du sanglier. Je dois bien avouer que j'ai eu une super semaine ! J'ai quand même essuyé deux bredouilles mais le reste du temps ils étaient à chaque fois au rendez-vous. Avec une moyenne de 10 à 15 sangliers devant moi et il y a même un jour où je me suis retrouvé avec plus de 25 sangliers et une bonne dizaine de marcassins, le tout dans les 200m³ qui m'entouraient ! J'étais tout simplement à l'affût dans un petit hangar d'agriculteur et ils ont passé leur soirée à tourner tout autour de cet hangar. J'ai même eu à un certain moment les marcassins à moins de 2 mètres de moi ! C'est génial de vivre ces moments...

Le cliché ci-dessous restera vraiment un bon souvenir car j'étais à genoux dans les grandes herbes, il y avait ce petit sanglier à moins de 10 mètres de moi et je suis resté comme ça pendant 1h30 et ce cliché résume bien ce temps passé en sa compagnie, le groin toujours au ras du sol, il n'a pas relevé une seule fois la tête, à la fin j'ai cru que j'allais devenir fou ! Pour finir, il changea d'endroit, toujours la tête basse et moi, toujours sans clichés... Mort de rire ! La passion a failli tourner à la crise de nerfs, lol !!