hibou grand-duc

Insolite !

Hier, j'ai eu l'occasion de passer une après-midi un peu particulière...

Alors que j'étais sur le point de partir en Meuse, je reçus un SMS de mon ami Christophe en me disant que si je voulais photographier un hibou Grand-duc, c'était le moment car non loin de chez lui et plus précisément dans le cimetière de Soulme, il y avait ce magnifique rapace, somnolant sur une tombe...

Drôle d'ambiance pour faire de la photo mais je ne peux m'empêcher d'aller voir cette grosse boule de plumes ! Donc, arrivé sur place, je passe chez le pote et nous partons à la recherche du hibou... Au bout de 2-3 minutes, nous avons retrouvé sa trace. Il est là, à quelques mètres de nous et nous observe. C'était tout simplement magnifique...

Après quelques minutes d'observation, je prends l'APN pour quelques clichés et ce fut vraiment un grand moment. Résultat des courses, je suis resté là plus de 2 heures à tourner dans le cimetière pour quelques clichés. Ma présence n'avait vraiment pas l'air de le stresser, il donnait vraiment l'impression d'être à l'arrêt à cet endroit pour se reposer. Cela me donna l'occasion de lui tirer le portrait un peu dans tous les sens !

Mon pote m'a expliqué que le matin-même, il y avait un guide-nature qui l'avait également repéré et qui avait essayé de l'attraper. Sans succès... D'après ce qu'il disait, il souffrait un peu de malnutrition. Pour ma part, après mes quelques photos, je repris mon chemin et le soir, l'envie était vraiment trop forte de le revoir ! Donc, je repasse dans le coin mais c'était surtout pour le montrer à mes enfants. Mais, il n'était plus là ! Je pensais qu'il avait repris son chemin mais en repassant chez mon pote (pour une bonne bière, bien sûr...), il me dit qu'un spécialiste des rapaces avait été contacté, je ne sais pas par qui d'ailleurs, et qu'il l'avait attrapé et il allait essayer de retracer un peu son historique, étant donné qu'il était bagué. Enfin, cette personne a dit qu'il nous tiendrait au courant de l'évolution, peut-être fera-t'il un petit séjour dans un centre de revalidation et puis peut-être reprendra-t'il son chemin vers de plus lointaines contrées...