batraciens

Crapaud commun

Ce matin à l'étang...

La température monte !!

Comme je le sentais ce week-end, ce fut un pic dans la migration des crapauds communs ! Ils sont arrivés par centaines à l'étang et il y a déjà des dizaines de couples qui se sont formés et les autres sont toujours au stade des disputes. Quel régal de les photographier... Surtout que la lumière était pour une fois un peu au rendez-vous !

La migration reprend !

Bon, après cette longue semaine de neige et de températures négatives, jusque -12° pendant 2 jours, c'était le moment d'aller voir à l'étang l'évolution de la ponte des batraciens. Juste avant cette pénible semaine, il y avait quelques grenouilles rousses qui avaient déjà assuré leur descendance mais je ne savais ce qu'il allait en devenir étant donné que l'étang était entièrement gelé ! A ma grande surprise, il y avait de nouveau plus d'une vingtaine de grappes d'oeufs supplémentaires et j'ai eu l'occasion de croiser quelques grenouilles rousses. Génial, la ponte reprend son cours normal... Je suivrai l'évolution de ces grappes en espérant que tout se passe bien et que les futurs tétards inonderont ce petit coin de paradis... Par contre, au niveau des crapauds communs, alors là, c'est complètement la zone ! Il n'y en a pas un seul aux alentours. Je pense que cela devrait bouger d'ici quelques jours, enfin je l'espère. C'est la première fois depuis que je suis la reproduction des batraciens que je suis confronté à ce genre de conditions climatiques et je ne sais pas comment ils réagissent à ces caprices du temps... Donc, c'est encore pour moi une nouvelle expérience !

Ce cliché ci-dessous, je ne m'attendais pas à en réaliser un de ce genre... Et je vais vous raconter un peu comment j'ai pu le réaliser ! J'étais allongé dans la boue, complètement trempé sur le bord de l'étang et j'étais en train de photographier les quelques grenouilles rousses qui me faisaient le plaisir d'être devant mon objectif. Quand, tout à coup, mon regard fut attiré sur la droite, par un remouds un peu bizarre... A cet endroit, l'eau est vraiment très peu profonde, entre 1 et 5cm et je regardais un peu ce qu'était ce drôle de remouds ! A ma grande surprise, je vis une grenouille rousse qui arrivait sur moi avec grande difficulté. Elle donnait l'impression de se traîner, on aurait dit qu'elle avait des pattes de plomb. Je compris pourquoi après ! Cette écrevisse, que je n'avais pas encore aperçu à ce moment-là, lui avait pincé la patte et cette grenouille faisait tout ce qui était possible pour pouvoir se libérer !! Jusqu'au point où elle se retrouva hors de l'eau et l'écrevisse n'avait toujours pas lâcher sa prise... A un moment, elle a quand même dû abandonner ! La petite grenouille reprit son chemin et l'écrevisse resta comme ça devant moi pendant 5 minutes sans bouger. Puis, à un moment, elle se redressa, j'étais vraiment mort de rire car je n'avais jamais assisté à ce genre de spectacle ! Juste le temps pour moi de lui tirer quelques fois le portrait puis elle repartit en marche arrière sans demander son reste pour s'enfouir et disparaître sous l'eau ! Vraiment trop comique de vivre ces instants "nature"...

Première ponte !

Les p'tis nouveaux arrivent...

Première rencontre...

Première rencontre de l'année...